Du motif au sujet

La mémoire atlantique de l’Afrique subsaharienne apparaît comme motif dans la majorité des écrits de Léonora Miano.

Trois de ses ouvrages sont pleinement consacrés à ce thème, chose rare chez les auteurs subsahariens contemporains ou plus anciens.

A travers deux romans (La saison de l’ombre, Les aubes écarlates) et un triptyque théâtral (Red in blue trilogie), l’auteur a démontré la possibilité de prendre en charge cet impensé des Lettres subsahariennes.

Les recherches fournies pour l’élaboration de ces textes confèrent à Léonora Miano une excellente connaissance du sujet. Son oeuvre est pionnière dans ce domaine comme dans celui de la représentation littéraire de l’expérience afropéenne (Ces âmes chagrines, Blues pour Elise, Tels des astres éteints…).